jeudi 30 avril 2015

Voyage HDP : en route vers la seconde étape

Après une excursion sur l'île de la DT, le voyage HDP se poursuit, direction l’île des pages blanches. Pour cette étape, nous devions faire comme si nous avions intégrer l'équipe rédactionnelle et proposer un sujet qui n'avait pas encore été traitée par le magazine, rédiger un article et l'illustrer d'une page. Nous pouvions travailler en solo ou en équipe.

Au vu des différents commentaires et questions que j'ai reçus au sujet de ma page réalisée pour la première étape, utilisant les brushos et la drawing gum, j'ai remarqué que l'utilisation de cette gomme "magique" n'était pas si connu que ça dans l'univers du scrapbooking,  et que cela pouvait être une piste de réflexion.

C'est alors qu' Edwige m'a contacté pour savoir si la complémentarité de nos styles et techniques de scrap pouvait nous permettre de traiter un sujet de façon plus complète que si nous travaillions en solo. En discutant de nos idées respectives, nous nous sommes rapidement mises d'accord pour traiter le thème de la Réserve en Scrapbooking.

Ce travail à 4 mains a été pour nous comme une évidence... nos idées se complétaient, nos points de vue se rejoignaient... et l'article a pris forme avec facilité.

Voici l'introduction et ma partie d'article :

La Réserve : des Beaux-Arts au Scrapbooking



Dans les beaux-arts, et en particulier dans l'aquarelle, la technique de la réserve (« resist technique » en anglais) consiste à préserver dans un tableau le blanc du papier ou de la toile pour apporter à l'oeuvre de la luminosité et faire ressortir les couleurs. Soit en laissant habilement en blanc les endroits opportuns, soit en ayant recours à des artifices techniques pour préserver le fond du support. Comme beaucoup de techniques artistiques, la technique de la réserve a sa place dans le scrapbooking, notamment lorsqu'on travaille l'aquarelle ou tout autre médium miscible à l'eau : encres Distress, encres en spray, Neocolor II, gelatos, bistres et brushos, etc...

Les moyens pour la mettre en pratique sont nombreux et nous vous proposons d'en découvrir les principaux.



La méthode traditionnelle : la gomme à masquer



La gomme à masquer (« drawing gum » en anglais) se présente sous forme liquide, en flacon. Composée de latex, généralement grisâtre, elle se pose au pinceau, ou à l’aide d’une pipette, sur les zones à réserver et forme une couche imperméable. Petite astuce : pour préserver vote pinceau, enduisez-le à sec d'une goutte de savon liquide avant de le plonger dans la gomme.

Une fois sèche, vous pouvez appliquer votre peinture ou autre médium aquarellable sans crainte. Laissez sécher à l'air libre car sous la chaleur d'un heat gun, la gomme s'incrusterait de manière définitive sur votre support. Du bout du doigt, il suffit ensuite de frotter délicatement pour ôter la gomme à masquer.


Magali a choisi d'apposer la drawing gum à travers un pochoir Alphabet, de façon partielle et aléatoire, pour créer un motif lumineux sur son fond de page. Lorsque la gomme a été sèche, elle a utilisé des encres en sprays claires et printanières assorties à sa photo, qu'elle a légèrement diluées avec un pinceau à réservoir d'eau.

Après avoir patiemment attendu que les encres sèchent, puis frotté et enlevé la gomme à masquer, Magali a utilisé un second pochoir « écriture manuscrite » et des encres Distress pour travailler en ton sur ton. Malgré la similarité des couleurs, le motif ressort par contraste avec les lettres réservées sur le fond de page blanc.


Elle a ensuite placé ses embellissements et sa photo. Elle a, pour finir, complété sa composition en tamponnant à l'encre grise son titre et des expressions lui servant de journaling.








Matériel : Drawing Gum, Pochoirs (Dylusions, The Crafter's Workshop), Encres (Mr. Huey's, Dylusions, Distress), cartes (Kesi'art), tag (Artémio), tampons (Kesi'art, American Craft), stickers (MME), badge (BadgeFolies), masking tape, napperon Rayher, tampon dateur.




Edwige et moi avons également rédigé un encart complémentaire, comme il en existe  parfois dans les articles HDP, car outre ces solutions de réserve avec des produits dits "techniques"que nous avons illustrées, il est possible, à moindre frais, de créer des zones de réserves sur nos pages :


D'autres techniques à mettre en œuvre :

* La technique de réserve la plus ancienne a pour ingrédient la paraffine. Rien de plus simple : armez-vous d'une bougie blanche (les petites pour chauffe plat de notre ami le suédois sont parfaites) et frottez-la sur votre papier. La paraffine est imperméable. Idéale pour les scrappeuses pressées ou impatientes, cette technique ne nécessite pas de temps de séchage. Vous pouvez immédiatement jouer avec vos encres et peintures.
* Une autre technique de réserve consiste à embosser à chaud à la poudre transparente un motif préalablement tamponné avec de la Versamark. Appliquez vos couleurs. Un coup d'essuie-tout sur l'embossage ôtera les quelques résidus de vos encres.

N.B. : La paraffine tout comme l'embossage laissera un léger relief sur votre fond. Si vous souhaitez pouvoir tamponner sans souci ou n'aimez pas le rendu légèrement brillant de ces deux techniques, il vous suffit de positionner une feuille de brouillon sur les endroits en réserve, et passer votre fer à repasser à température douce par-dessus. La chaleur fera fondre la bougie ou l'embossage qui sera alors absorbé par la feuille brouillon. Votre fond sera de nouveau lisse et prêt à être travailler comme bon vous semble.



Pour lire la suite de l'article, rendez-vous chez Edwige : ici.


Je termine en vous montrant quelques détails de la page :



Ce voyage vers l'ile de la page blanche a été un pur régal... je croise les doigts maintenant en espérant qu'il ne s'arrêtera pas là et que j'aurais la chance et  le plaisir de découvrir la prochaine destination !

A bientôt !

14 commentaires:

  1. Un très bon sujet et une belle interprétation dans un combo que j'adore ! effectivement, c'est un super produit que je vais prendre plaisir à utiliser maintenant que j'ai l'astuce pour ne pas sacrifier un pinceau à chaque fois ! lol

    RépondreSupprimer
  2. Whaouuuuuuuuu un super article et une page magnifique !!!! Cela donne envie d'essayer .... hum mon banquier va porter plainte contre toi !!! (MDR !)

    RépondreSupprimer
  3. Quelle belle idée et ta page est une pure merveille!

    RépondreSupprimer
  4. whaoiuhhhhh j'adoooore te page , les couleurs sont super lumineuses
    l'article est clair .....très sympa comme idée
    bonne chance

    RépondreSupprimer
  5. Très belle page, avec des couleurs de saison, j'adore. Bonne chance! :)

    RépondreSupprimer
  6. joli article!!!! Très bonnes explications.

    RépondreSupprimer
  7. Super sympa cette idée d'article ! Je vais ressortir la drawing gum du placard je crois ! Hihihi ^^
    Bravo Mag

    RépondreSupprimer
  8. jolie page !!
    cocotte

    RépondreSupprimer
  9. j'aime beaucoup la technique ! joli résultat ! bonne chance :-))

    RépondreSupprimer
  10. Très belle page, bravo et le sujet est très sympa

    RépondreSupprimer
  11. Bravo pour cet
    Article et cette page et bonne chance pour la suite !

    RépondreSupprimer
  12. Très bon sujet !!! Je vais de ce pas voir la suite chez Edwige

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :


1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire


Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI pour le temps que vous prendrez à me laisser vos chaleureux commentaires !!!!

Une erreur est survenue dans ce gadget

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...