lundi 9 février 2015

#Positiv Journal week 5 : Mon poème

Le thème de la 5ème semaine porte sur un poème qui nous touche. Et n'en déplaise aux fervents défenseurs de la langue française, le premier poème qui m'est revenu en tête à la lecture du thème est un poème de William Blake.

Pourtant, lors de mes études littéraires, j'en ai lu, appris et étudié des poèmes français, j'ai été émue par certains vers, j'en ai récités quelques autres, j'en ai même déclamé lors de mes cours de théâtre... pourtant, celui qui m'a le plus touché est "l'arbre empoisonné" de Blake... peut-être parce qu'il me parle de mon pire et plus gros défaut : la Rancune. 

Ce que j'aime par-dessus tout dans ce poème, c'est qu'il est à double lecture, selon que vous êtes positif et voyez en ce texte la démonstration de combien la colère, peut nourrir l'amertume et la soif de vengeance... si vous avez des penchants négatifs, ce texte illustre parfaitement l'expression française "tout vient à point à qui sait attendre" et me conforte dans le fait que celui qui fait du mal à son prochain le paye en retour un jour ou l'autre...

Trève de bla-bla, voici ma double page, ce poème méritait bien ça :



Pour ce qui est de la technique, j'ai tout d'abord utilisé des tampons Tim Holtz et PaperArtsy que j'ai imprimé en noir sur un papier brouillon, que j'ai scanné, puis retravaillé à l'ordinateur pour en faire des motifs en filigrane avant d'y imprimer mon poème.

J'ai ensuite humidifié mon papier, pschitté des encres en spray en plusieurs couches.


A l'aide d'un crayon Neocolor II métallique, j'ai redessiné grossièrement les branches et les oiseaux de ma page de gauche, repassé au feutre noir le texte du poème, puis ajouté quelques embellissements et le titre.


Je vous traduis, pour celles qui n'auraient pas une parfaite maitrise de l'anglais, ce magnifique texte, qui est, du coup, beaucoup moins mélodieux, mais le sens y est :

"J'était en colère après mon ami,
Je lui ai dit mon courroux, et mon courroux s'est tu.
J'étais en colère après mon ennemi,
Je lui ai tu et mon courroux a grandi.

Et je l'ai arrosé dans la crainte,
Soir et matin, avec mes larmes,
Et je l'ai ensoleillé de mes sourires
Et de douces ruses trompeuses

Et il a grandit, jour et nuit,
Jusqu'à ce qu'il porte une pomme éclatante,
Et mon ennemi la vit luire
Et il savait qu'elle était mienne.

Et dans mon jardin, il se glissa
Quand la nuit eut voilé l'étoile polaire.
Au matin, heureux, je vis
Mon ennemi étendu sous l'arbre."



J'ai choisi la dominante verte pour ce sujet, d'une part pour le rappel à la nature et au jardin, et parce que le vert est la couleur de l'espoir... et les années passant, je garde espoir de maîtriser de mieux en mieux mes sentiments négatifs et rancuniers...

Les embellissements rouges sont là pour représenter la force du sentiment évoqué, à savoir la colère, et symbolisé dans le texte par la pomme.


Sur ces derniers zooms, vous découvrirez les reflets dorés, difficiles à capturer de mon fond, qui renforce le côté positif de la lecture que je fais de ce texte.

Pour finir, je ne résiste pas à vous écrire les 4 vers les plus connus de William Blake :

"To see the World in a grain of sand
and a Heaven in a wild flower
Hold Infinity in the palm of your hand
And Eternity in an hour"

"Voir le Monde dans un grain de sable
et le Ciel dans une fleur sauvage
Retenir l'Infini dans le creux de ta main
Et l'Eternité dans une heure."

Merci pour votre passage !!

A très bientôt !

4 commentaires:

  1. JE suis archi méga fan de William blake et la littérature anglaise en général... va savoir pourquoi mais elle me touche plus que la française, je trouve les mots plus profonds et précis........... BREF! lol j'adore ce choix que tu as fait et la page en général. Les couleurs se marient parfaitement et illustrent à merveille ton poème! Bravo! Amandine Pétunia

    RépondreSupprimer
  2. coucou,
    splendide!!!!!
    comme je ne parle et ne comprends pas l'anglais,et bien je le trouve magnifique en français ce poème!!!!
    en tout cas beaucoup de technique pour cette double page,j'adore

    RépondreSupprimer
  3. Moi qui adorais déjà ton style, alors là, je suis doublement conquise puisque j'ai étudié et aimé Blake à la Sorbonne il y a fort longtemps ;)
    Je me régale avec tes pages, ta minutie et je te félicite pour le courage dont tu fais preuve.
    Il n'est pas donné à tout le monde d'admettre et de parler de ses défauts!

    Bravo et merci
    Bisous de Chicago

    RépondreSupprimer
  4. Oups je ne connaissais pas! Et ce poème est joli. Mais ta double page encore plus. BRAVO!

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :


1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir votre nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire


Voilà : c'est fait.
Et un grand MERCI pour le temps que vous prendrez à me laisser vos chaleureux commentaires !!!!

Une erreur est survenue dans ce gadget

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...